La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) de Mauritanie a
organisé en partenariat avec la Coopération Internationale Allemande (GIZ)
un atelier de partage et de formation sur les Droits Humains dans le secteur
minier et ce du 03 au 05 décembre 2018 à l’Hôtel T’Feïla (Nouakchott).
La cérémonie d’Ouverture était présidée par Irabiha Abdel WEDOUD,
présidente de la CNDH en présence de la Coordinatrice du Projet :
« Promotion des Droits Humains et Dialogue sur les Droits Humains » et du
Directeur Général des Droits de l’Homme et de chargé de suivi des
engagements internationaux au Commissariat aux Droits de l’Homme, à
l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile.
Cette rencontre qui s’est voulue être un cadre d’échanges, de partage
d’expériences et des bonnes pratiques vise à permettre aux différents acteurs
intervenant dans le secteur minier de mieux s’imprégner des normes
internationales s’appliquant en matière des Entreprises et des Droits de
l’Homme, d’identifier les incidences négatives potentielles des activités
minières sur les Droits Humains, de susciter une synergie d’actions dans le
but de parvenir à un diagnostic partagé de la problématique permettant de
formuler des recommandations susceptibles de prévenir les impacts négatifs
des entreprises et d’empêcher les violations des Droits Humains par des tiers,
particulièrement les Entreprises.
La rencontre a regroupé 30 participants représentant les départements
ministériels concernés, le personnel technique et les membres du bureau
exécutif de la CNDH, les ONGs venant des régions minières (Akjoujt,
Zouerate et Dakhlet Nouadhibou), les centrales syndicales, le Comité
National sur l’initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives, la
Coalition Mauritanienne Publiez ce Que vous Payez ainsi que les
représentants de la GIZ.
Plusieurs thématiques ont été au cœur de cette formation et ont porté entre
autres sur :
-Les conventions internationales s’appliquant en matière des Entreprises et
des Droits de l’Homme (la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, les
deux pactes, les Conventions de l’OIT) ;
-Le cadre légal et règlementaire régissant le secteur minier en Mauritanie ;
-La déclaration d’Edimbourg (Ecosse) relative aux Entreprises et aux Droits
de l’Homme ;
-Les Principes Directeurs des Nations Unies relatifs aux Entreprises et aux
Droits de l’Homme ;
-Le rôle des Institutions Nationales des Droits de l’Homme dans la mise en
œuvre des Principes Directeurs des Nations Unies relatifs aux Entreprises et
aux Droits de l’Homme ;

-L’aperçu sur le secteur minier en Mauritanie ;
-L’aperçu sur le secteur minier artisanal en Mauritanie ;
-La présentation d’une étude d’impacts des activités minières sur les Droits
Humains en Mauritanie ;
-Les mécanismes de gestion des plaintes à la CNDH ;
-Les partages d’expériences des ONGs intervenant dans le secteur minier en
matière de gestion des plaintes